Le Chemin de Fer en Tournaisis 

 Bienvenue aux visiteurs des pages de www.cfet.be @ www.fty.be

Le but de ces pages est de recueillir un maximun d'informations et d'images sur le Chemin de Fer Tournaisien,
de les classer et les montrer tout en rendant à chacun la propriété des documents, une pensée toute particulière pour Jean Simonet (†) et  Freddy Lemaire
(†) qui ont en 1986 édité un magnifique ouvrage, Le Rail en Tournaisis .
Fernand Dumont 
(†), ancien Bourgmestre de Tournai, grand amateur et collectionneur de chemin de fer ainsi que
René Desclée 
(†) ont participé par leurs nombreuses photos et écrits au souvenir du Chemin de Fer Tournaisien.

Retour à l'accueil

_________________________________________________________________________________________________________________

Cette page nous rappelle les catastophes ferroviaires du passé Tournaisien
_________________________________________________________________________________________________________________

 Le 03 octobre 1961, Tournai, collision entre deux trains en entrée de gare.


Une image du personnel de la gare sur les lieux de l'accident, je cherche d'autres images .
cfet sncb gare tournai accident train gare 1961

________________________________________________________________________________________________________________

Les faits :

le 03 octobre 1961, vers 21h20, L'express Bruxelles-Tournai percute un convoi en manoeuvre à l'entrée de Tournai peu avant le pont des Vendéens.
Venant de Bruxelles, le train de voyageurs express N°1745 entre en gare et percute une rame en manoeuvre constituée d'une locomotive de type 53 avec 4 voitures, le train venant de Bruxelles tracté par une type 1 de Tournai roulait à +- 40Kms heure .
Cette catastrophe fait 1 victime  :
Le conducteur du train
On déplore également plus de 30 blessés
L'accident s'explique par le fait que le train en manoeuvre n'aurait pas  respecté un signal d'arret et c'est retrouvé face à l'express,
la collision est inévitable .


Un article de presse du courrier de l'Escaut  du 05 Octobre 1961 relate cette catastrophe .
cfet sncb gare tournai accident train gare 1961

_______________________________________________________________________________________________________

 Le 27 septembre 1954, Froyennes, collision entre deux trains.

cfet sncb gare tournai accident train froyennes 1954

cfet sncb gare tournai accident train froyennes 1954
Les deux photos originales de ....
________________________________________________________________________________________________________________

Les faits :

Lundi 27 septembre 1954, 19h15, à hauteur du croisement de voies Tournai-Mouscron @ Tournai Blandain  ...
Venant de Lille, le train de voyageurs  ne s'arrête pas au signal lui interdisant le passage.
Venant de Tournai, le train de marchandise chargé de lin arrive sur la même voie, la collision frontale est inévitable.
La voiture fourgon qui se trouvait juste aprés la locomotive du convoi Français est totalement détruite.
Cette catastrophe fait 2 victimes :
Le chef de train Francais, mr Louis Caron du dépot de Lille, coincé à une porte fut dégagé rapidement mais décéda quelques minutes après son transport dans un local de la gare de Froyennes.
Le mécanicien du train Belge, mr Georges Vanovertveld, de Kain, mort sur le coup ne put être dégagé de la machine que le lendemain matin vers 5h.
L'accident s'explique tout d'abord par le non respect de la signalisation du train venant de Lille.
Par le fait que le train de voyageurs venant de Lille ne s'arrétait jamais à Froyennes.
Par le fait que le train de marchandise venant de Tournai avait du retard.
Le chauffeur et le mécanicien du convoi Francais ont probablement été distrait au passage du signal.

Un article presse de l'Avenir du 29 septembre 1954 relate cette catastrophe .
A l'époque Fernand Dumont filme une partie du travail de déplacement du matériel accidenté, on peut y voir le travail avec la grue à vapeur.

__________________________________________________________________________________________________________________

 Le 27 août 1950, Havinnes, une voiture du train est totalement détruite
 
cfet sncb gare tournai accident havinnes 1950 cfet sncb gare tournai accident havinnes 1950

Les faits :

Dimanche  27 août 1950, entre Leuze et Tournai, 13h15, à hauteur d'Havinnes ...
La rame de voitures est poussée par une locomotive à vapeur. Pour une raison qui m'est inconnue une voiture déraille, elle est écrasée par une autre voiture poussée par la locomotive .
Cette catastrophe fait 7 victimes : 
China Jeanne de Leuze, Cordier Louise, Delcourt Renée de Leuze, Leborgne Emile de Leuze, Maton Marie de Leuze et Potier Antoine de Pipaix.
Rohart Zenon décèdera un peu plus tard de ces blessures .
Sont blessés à divers degrés :
Ansart J de Leuze, Brouillard de Leuze, Cuvelier Maurice de Chapelle à Oie, Delestrait Jules de Leuze, Delhaye Marie Henriette de Leuze, Dhont de Leuze, Kestrement Marie Louise, Leborgne Arlette, Leborge Fréddy, Rohart Michelle, Tondreau Jeanne de Leuze .
_________________________________________________________________________________________________________________

René Lesire me raconte un épisode de cet accident  vécu par son ami Karl Delporte de Pipaix

Karl prend le train de banlieue à Pipaix pour se rendre à Tournai. Il monte dans une voiture ancienne de troisieme classe qui ne dispose que d'une fenêtre par compartiment .
Rapidement, il se rend compte que quelque chose se passe. Des craquements sourds et  des déformations du plancher annoncent  la catastrophe . La voiture éclate littéralement, Karl n'est que très légèrement blessé mais très choqué .

Ces compagnons d'infortune ont  beaucoup moins de chance: à côté de lui un passager perd une jambe arrachée par un des tampons de la voiture, un autre y trouve la mort .

Actuellement je recherche Gérard, le fils de Karl. Il est presque certain qu'il vit encore à Pipaix. Il pourrait peut être nous fournir des documents de cet accident ou évoquer ses propres souvenirs ...
_________________________________________________________________________________________________________________

Voici le témoingnage poignant et les documents d'André Delcampe que ses enfants m'ont transmis 

André raconte :

En effet, ce jour de la kermesse, mon père m'a demandé de porter une radio chez  Antoine Delcambe à Béclers .
 J'ai passé le passage à niveau à la gare juste avant le fermeture des barrières. Après la tuilerie, j'ai aperçu la fumée de la locomotive toute droite. Ensuite après les deux virages de la tuilerie vers Bèclers, la fumée partait horisontalement. Avant d'arriver chez le docteur Van Herpe, j'ai freiné pour une jeune fille qui descendait du talus en courant. C'est elle qui m'a averti de l'accident et qui m'a demandé où elle pourrait téléphoner. Je lui ai indiqué la deuxième maison à droite .

Comme elle avait du mal à marcher, je lui ai demandé si c'était grave. Elle m'a dit non mais elle voulait téléphoner à son père qui était monsieur Tondreau que je connaissais comme garagiste à Leuze, c'est lui qui finalement qui conduira sa fille à la clinique .
J'ai garé ma voiture et j'ai grimpé le talus pour voir l'effroyable spectacle. Le docteur Van Horpe et son épouse arrivaient sur les lieux .
La première victime que j'ai vue était un soldat qui était sur la plate-forme et qui avait été tué par le tampon de la voiture suivante et les chaînes lui ceinturaient le corps . Nous avons commencé à retirer les blessés avec Jean et Maurice Delmeulle et d'autres .
Nous avons retiré du train une fillette Michelle Rohart , son père et sa mère . Je demandais chaque fois d'où  ils venaient et où ils allaient . C'est ainsi que la maman de la fillette m'a dit qu'ils venaient de Leuze et qu'ils allaient à la kermesse d'Havinnes et voir leur tante. Comme j'étais d'Havinnes, j'ai dit que je connaissais leur tante qui habitait au vieux chemin d'Ath .
Nous avons ensuite retiré les blessés et les corps d'en dessous du wagon choc . Il s'agissait du garçon Leborgne  Freddy qui ne bougeait plus puis une fille Leborgne Arlette  bien vivante que j'ai prise dans mes bras pour la conduire chez madame Van Herpe . Nous avons eu beaucoup de difficultés à retirer le corps du père car il gémissait. Il était coincé entre le rail et le ballast en-dessous du wagon .
Ensuite pour dégager le soldat coincé avec le tampon et la chaîne , Jean Delmeulle m'a demandé d'aller chercher un groupe pour faire fondre les chaînes . Je suis retourné chercher mon père et mon frère pour s'occuper de cette besogne .
Par la suite, je suis retourné avec mes parents.
Seul mon père est revenu sur les lieux et je crois qu'il s'est mis à la disposition du personnel de la SNCB pour les reconduire à Tournai.

Comme j'étais donneur de sang, je me suis mis à la disposition du service mais ce ne sont que les donneurs universels qui convenaient. Je suis B+ pour les urgences .
Mes parents ont reçu par après une lettre de remerciement de la SNCB .

André Delcampe, après s'être douché et avoir changé d'habits, a pu rejoindre sa fiancée très inquiète de son retard .
_________________________________________________________________________________________________________________

Sur le site de Notele 

Un reportage émouvant sur les retrouvailles de deux personnes qui ont été impliquées de façons différentes dans cet accident, André Delcampe et Michelle Rohart
 ICI
_________________________________________________________________________________________________________________

 Fin mai-début juin 1944, date à confirmer, Froyennes, collision entre deux trains de marchandises, l'un venant de Courtrai et l'autre venant de Lille


Les deux trains se téléscopent à la bifurcation des deux lignes, avant la gare de Froyennes, il n'y a pas de victimes mais des gros dégats matériels, il ne s'agirait pas d'un acte de sabotage.
________________________________________________________________________________________________________________

Si vous avez des infos, témoingnages et documents sur ces accidents ou sur d'autres accidents, me contacter, merci


Retour à l'accueil

La reproduction même partielle des images de ce site ne peut se faire sans autorisation préalable, en aucun cas les copyrights et filigranes ne peuvent être effacés
________________________________________________________________________________________________________________

Pour toutes questions sur le sujet me contacter via : Eddy

Tous droits réservés: www.cfet.be @ www.fty.be 
                                                          Dernière mise à jour  le 22/11/2020
_______________________________________________________________________________________________________________
.